Secrétaire d'état

en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion

Fête de la Rose à Ille-sur-Têt, la rentrée politique de la Fédération

Ce dimanche 11 septembre, la fédération catalane du Parti Socialiste faisait sa rentrée. C'est à Ille-sur-Têt que nous avons avons choisi de célébrer ce moment politique chaleureux et convivial pour tous les militants socialistes des Pyrénées-Orientales. La section d'Ille-sur-Têt avec à sa tête Claude Aymerich a fait honneur aux militants et je les remercie sincèrement pour leur accueil.

En tant que première secrétaire fédérale, j'ai eu le plaisir d'accueillir notre Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt et porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll qui est venu nous livrer un discours combatif et plus que jamais déterminé à gagner contre la droite et l'extrème-droite.

Voici ci-dessous le discours que j'ai prononcé devant tous les militants :

 

Mes cher(e)s camarades,

Comme chaque année, nous nous retrouvons pour la fête de la rose, qui est la rentrée politique de notre fédération. Pour certains, nous nous sommes retrouvés pendant l’été, d’abord pour la commémoration de l’assassinat de Jean Jaurès, puis pour hommage à Christian, pas loin d’ici à Força Real, il y a quelques jours.

2016 est une année sans élection, c’est chose rare !

La fédération en a profité pour mettre en place les samedis du rivage, je veux remercier toutes celles et ceux qui y ont contribué.

Et pour cette édition de la fête de la rose, le secrétariat fédéral s’est beaucoup investi pour la préparation, avec les ateliers, les stands associatifs mais aussi les animations. Je souhaite donc qu’on les applaudisse, ainsi que nos camarades d’Ille et de Millas, et tous ceux qi étaient là hier et ce matin pour l’organisation.

Gardons le cap pour faire reculer la pauvreté, ma Tribune publiée dans Libération

 Oui, le Président de la République a fait de la lutte a fait de la lutte contre la pauvreté une priorité de son quinquennat. Oui, les moyens qui ont été consacrés à cette politique sont sans commune mesure avec ce qu’avaient fait les gouvernements précédents. Et non, ce combat, qui est un combat pour l'égalité  et la liberté, n’est pas gagné. Mais le cap est bon, comme en attestent les chiffres de la pauvreté 2014 en France publiés mardi. Selon l’Insee, le taux de pauvreté monétaire est resté stable en 2014, à 14,1 %, contre 14,0 % en 2013 [1]. A y regarder de plus près, ce que nous disent ces chiffres, c’est que nos efforts pour lutter contre la pauvreté, sous toutes ses formes, payent.

 

Pour s’en convaincre, il faut avant tout comprendre ce qu’ils recouvrent. Qu’est-ce que le taux de pauvreté? Il correspond au nombre de personnes dont les revenus se situent au-dessous de 60% du revenu médian, ce qui correspond à un revenu de 1002 euros par mois pour une personne seule, et à 2104 euros pour une famille composée d’un couple avec deux enfants.

 

Ce taux avait augmenté depuis le début des années 2000, et plus particulièrement depuis 2008. Il a commencé à baisser en 2012 et 2013 pour se stabiliser à 14%. Fin 2015, l’Insee avait estimé qu’après ces deux années de baisse, ce taux pouvait repartir à la hausse en 2014, en raison d’un ralentissement de la croissance. Or, n’en déplaise à tous ceux qui, par pur calcul politique, espéraient sans doute voir notre gouvernement en situation d’échec, le taux de pauvreté n’a pas augmenté en 2014.

Pourquoi ces chiffres doivent nous parler? Parce qu’ils nous disent que toutes les mesures mises en œuvre depuis le début du quinquennat, avec le plan pluriannuel contre la pauvreté, fonctionnent. Ce plan, lancé en 2013, protège les personnes en difficulté en leur fournissant une aide minimale. Mais ce plan n’est pas que défensif: il permet aussi d’empêcher le basculement dans la précarité. Plus encore, avec ce plan, nous avons remis le travail social au cœur des politiques sociales: il s’agit, grâce à un accompagnement adapté, de permettre à chacune et chacun de retrouver la confiance en soi et les moyens de l’émancipation.

Partenaires

cg-logo-nbps-logo-nb

Restons connectés